Actualités

Partager sur :
21 septembre 2020
Alumni en action

Amani ABOU-ZEID, une Alumni en Action

Vue 178 fois

Diplômée de la 1ère promotion (1990-1992) en Gestion des Projets de l’Université Senghor, Madame Amani ABOU-ZEID est Commissaire aux Infrastructures, Énergie, Numérisation et Tourisme à l’Union Africaine (élue). Au travers de cet article, nous avons recueilli ses propos à cœur ouvert sur ce qu’a été cette formation pour elle et l’impact que cela a eu sur son parcours.

 

L’Université Senghor représente un tournant majeur dans mon parcours académique et professionnel. Les sujets se concentraient sur les problèmes de l’Afrique et ont contribué à ce que je choisisse ensuite de faire des études axées sur le développement socio-économique à l’Universités Harvard (MPA) et à l’Université de Manchester (Ph.D.). Plus tard, la formation multidisciplinaire m’a aidée à l’insertion professionnelle dans les institutions de développement multilatérales (PNUD, USAID, BAD) — toujours ayant comme premier et plus grand intérêt, les projets qui servent et assurent le bien-être de tout africain et africaine. Je suis fière d’avoir érigé la plus grande centrale solaire du monde sur une terre africaine, développé la stratégie africaine pour la transformation numérique et lancé le Marché Unique Africain pour le transport aérien — parmi bien d’autres initiatives et programmes intégrants.


Je suis également honorée d’avoir fait partie de la toute première promotion de l’Université Senghor, ouvrant ainsi et préparant la voie à de nombreuses promotions ultérieures. Qui pourrait oublier l’inauguration en grande pompe de l’Université figurant cinq chefs d’Etat ! Ce qui augmente ma joie et mon honneur, c’est de rencontrer, dans l’exercice de mes fonctions et de mes multiples voyages à travers le continent et le monde, des camarades de classe ou des anciens de Senghor, occupant des postes importants dans divers domaines. À chaque rencontre, une relation instantanée est nouée ou renouée — celle des anciens d’Alexandrie et de l’Université Senghor. Ceci est la preuve incontestable du succès de l’université dans la formation de leaders africains et francophones qui contribuent activement au développement de notre continent. Je souhaite à tous les étudiant(e)s et diplômé(e)s la réussite et le progrès, et à notre continent, l’Afrique, paix et prospérité.


J’ai aussi le grand plaisir et l’honneur, de vous informer que je viens d’être nommée parmi les 100 personnalités africaines les plus réputées (hommes et femmes) et ce, après avoir été choisie parmi les femmes les plus influentes d’Afrique en 2012 et encore en 2019. Décorée « Wissam Alaouite » par S.M. Le Roi Mohamed VI du Maroc.

Nommée parmi :

  • Les 50 femmes les plus influentes d’Afrique en 2012 (Les Afriques)
  • Les 100 femmes les plus influentes d’Afrique en 2019 (Avance Média)
  • Les 100 personnalités africaines (hommes et femmes) les plus réputées en 2020 (Réputation Polls International)
  • Commissaire globale de la digitalisation pour le développement durable
  • Commissaire globale pour l’efficacité énergétique
  • Commissaire globale du Futur de l'Énergie
  • Commissaire globale des identités numériques pour le développement
  • Membre de la Fédération Internationale de l’Automobile
  • Fondatrice du réseau africain pour les femmes dans les infrastructures

Vous pouvez lire plus sur elle via ces liens :

https://www.reputationpoll.com/2020-list-of-100-most-reputable-africans/ 

https://avancemedia.org/avance-media-announces-inaugural-2019-list-of-100-most-influential-african-women/ 

http://philippelopes.free.fr/50FemmesIn 



7
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.