L'association

L'Association internationale des diplômés de l’Université Senghor (Aidus) est un creuset qui permet aux diplômés de pérenniser l’esprit senghor et d’animer un réseau professionnel au service du développement africain. Elle est laïque et à but non lucratif et s’interdit toute prise de position d’ordre politique, philosophique et confessionnel.

Fidèles aux principes de fraternité et de solidarité entre les peuples, tel que stipulés dans la charte de création de l’Université Senghor et soucieux de maintenir l’esprit de la formation, les diplômés ont reconnu le besoin de créer un cadre propice aux échanges d’expériences et  à la concertation en vue de promouvoir leur épanouissement professionnel et de contribuer au rayonnement de l’Université. 

L’Aidus entend devenir une organisation de référence et partenaire des gouvernements africains dans la recherche d’un développement soutenu et durable du continent tout en lui conférant une place enviable dans le concert des nations. A cet effet, elle a pour objectifs spécifiques de : i) maintenir, renforcer et développer l’esprit d’amitié, de fraternité et de solidarité qui s’est créé entre les auditeurs, au cours de leur formation à l’Université Senghor ; ii) de favoriser et développer la circulation de formation entre les membres ; iii) d’œuvrer à la promotion intellectuelle, professionnelle et sociale des diplômés de l’Université ; iv) de contribuer au rayonnement de l’Université en s’appuyant sur l’expérience de ses membres et cela en étroite collaboration avec les instances de l’Université ; v) de faire connaître à travers le monde, l’Université Senghor et valoriser le diplôme qui y est délivré ; vi) de contribuer au rayonnement du mouvement de la Francophonie au plan national et international; et vii) de participer à l’œuvre de développement du continent africain, en entreprenant toutes activités pertinentes ayant un caractère économique, scientifique, culturel ou social. 

Pour ce faire, l’Aidus s’engage à respecter les valeurs et principes sur lesquels repose son fonctionnement. Il s’agit : du professionnalisme ; de l’honnêteté, de la moralité et du respect mutuel entre les membres ; et de la transparence dans la conduite des affaires de l’association par l’observance stricte des règles et procédures régissant le fonctionnement de l’association.

Pour son fonctionnement, l’Aidus dispose de trois organes : l’assemblée générale, le conseil d’administration, et le secrétariat exécutif. En outre, l’association compte un (01) Commissariat aux Comptes et des structures de coordination régionales et sous-régionales qui sont des organes consultatifs. L’organisation interne et les activités de ces structures régionales et sous-régionales sont laissées à l’appréciation des associations nationales de la région.

Les structures de coordination régionales, au nombre de trois (03) sont constituées par régions et ont la configuration suivante : Région Afrique Centrale et Orientale (ACO) : Burundi, Cameroun, Comores, Congo, Gabon, Madagascar, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Rwanda, Soudan et Tchad. Région Afrique Occidentale (AO) : Bénin, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Togo. Région Afrique du Nord–Asie–Europe et reste du monde (ANAE) : Algérie, Maroc, Tunisie, Egypte, Vietnam, France, Bulgarie, Cambodge, etc.